Тюрьма Maison des Esclaves, Сенегал — обзор

Esclavage: la thпїЅse qui choque Dakar

POLпїЅMIQUE : Un article du пїЅMondeпїЅ dпїЅclenche une affaire d’Etat: la trпїЅs touristique Maison des esclaves serait l’objet d’un пїЅrпїЅvisionnismeпїЅ. Le 17 mars dernier, Hillary Clinton, de passage au SпїЅnпїЅgal, visitait la fameuse Maison des esclaves de l’пїЅle de GorпїЅe, пїЅ trois kilomпїЅtres au large de Dakar. Comme avant elle James Brown ou Jean-Paul II, la First Lady a peut-пїЅtre essuyпїЅ une larme polie пїЅ l’пїЅvocation du passпїЅ des lieux: cellules des femmes, cellules des enfants, cachot pour les rebelles, porte pour le пїЅvoyage sans retourпїЅ donnant sur l’ocпїЅan, escalier пїЅ double rпїЅvolution conduisant пїЅ l’пїЅtage aux appartements des nпїЅgriers, etc.

Et si Hillary Clinton s’пїЅtait fait avoir? Si la bпїЅtisse ocre rouge n’avait пїЅtпїЅ, au temps de l’esclavage, qu’un entrepпїЅt — dotпїЅ d’une пїЅcaptiverieпїЅ au rez-de-chaussпїЅe — mais un entrepпїЅt quand mпїЅme, comme l’ont пїЅtпїЅ bien d’autres bпїЅtiments de l’пїЅle? C’est la thпїЅse avancпїЅe par deux Dakarois, un conservateur de musпїЅe et un pпїЅre jпїЅsuite blanc, travaillant pour le compte de l’IFAN (Institut fondamental d’Afrique noire). Une thпїЅse qui, reprise dans un article du journal пїЅLe MondeпїЅ datпїЅ du 27 dпїЅcembre 1996, a secouпїЅ l’opinion publique dakaroise. RпїЅagissant trпїЅs vite, la presse locale s’est fait l’пїЅcho de l’onde de choc provoquпїЅe au sein de la population et du milieu scientifique. Afin de clarifier les esprits et, surtout, de faire le point sur les connaissances historiques sur la Maison des esclaves, un colloque devrait se tenir пїЅ GorпїЅe les 7 et 8 avril prochain. Photo : fresque dqns la maison des esclaves.
SerrпїЅ en bas d’une page consacrпїЅe au patrimoine culturel africain, l’article s’intitule пїЅLe mythe de la Maison des esclaves qui rпїЅsiste пїЅ la rпїЅalitпїЅ.

CHOC A DAKAR : La Maison des esclaves, on y emmпїЅne systпїЅmatiquement le cousin valaisan ou congolais de passage au SпїЅnпїЅgal. Le week-end, on y refait volontiers un tour, comme un pпїЅlerinage, пїЅ l’ombre, entre deux baignades пїЅ la plage du dпїЅbarcadпїЅre. Dans l’article en question, c’est la vпїЅracitпїЅ des faits historiques qui est revue et corrigпїЅe. Selon la tradition orale perpпїЅtuпїЅe par le guide et unique locataire attitrпїЅ de la Maison, Joseph N’diaye, l’пїЅesclaverieпїЅ aurait пїЅtпїЅ construite par les Hollandais au XVII e siпїЅcle (il s’appuie sur des documents topographiques). Elle aurait пїЅtпїЅ le point central d’oпїЅ seraient partis des centaines de milliers d’esclaves embarquпїЅs vers le Nouveau Monde. Selon les deux chercheurs de l’IFAN, Abdoulaye Camara et le PпїЅre de Benoist, la maison aurait plutпїЅt пїЅtпїЅ bпїЅtie par les FranпїЅais en 1783, alors que la traite allait пїЅtre abolie. La пїЅvraieпїЅ aurait пїЅtпїЅ dпїЅtruite durant la Seconde Guerre mondiale.

Depuis 1969 et le livre de l’AmпїЅricain Philip Curtin (пїЅThe Atlantic Slave Trade CensusпїЅ), le nombre de Noirs dпїЅportпїЅs subit de rпїЅguliпїЅres variations. Tandis que tout un courant d’historiens chiffre пїЅ 12 millions le nombre d’esclaves dпїЅportпїЅs depuis GorпїЅe, пїЅLe MondeпїЅ avance le chiffre de 500 dпїЅportations par an. пїЅLa question de l’esclavage est un vieux dпїЅbat, explique l’historien et ministre Abdoulaye Bathily. Mais l’histoire de GorпїЅe n’avait jamais пїЅtпїЅ remise en question. Il existe une masse de documents пїЅcrits aussi bien franпїЅais, hollandais qu’anglais. Ils sont accablants.пїЅ

C’est le fait de nier le rпїЅle fondamental de GorпїЅe (пїЅ l’extrпїЅme ouest du continent africain) dans la traite des Noirs qui a choquпїЅ. пїЅ»Le Monde» renie l’histoire de GorпїЅeпїЅ, titre le journal пїЅSud QuotidienпїЅ. TrпїЅs vite, le mot est lпїЅchпїЅ: пїЅrпїЅvisionnismeпїЅ. пїЅLe papier paru dans «Le Monde» (. ) appartient sans doute au courant rпїЅvisionnisteпїЅ, пїЅcrit l’historien M’baye GuпїЅye dans le quotidien пїЅLe SoleilпїЅ. Puis, c’est le dпїЅrapage. Le vieux guide se laisse emporter par ses пїЅmotions: пїЅA cпїЅtпїЅ des nпїЅgriers, les nazis пїЅtaient des enfants de choeurпїЅ, lпїЅche-t-il пїЅ пїЅSud QuotidienпїЅ. L’histoire prend les proportions d’une affaire d’Etat.

TOURISME EN JEU : En touchant пїЅ la Maison des esclaves, classпїЅe comme toute l’пїЅle patrimoine mondial de l’humanitпїЅ, on a touchпїЅ le coeur des SпїЅnпїЅgalais. Car пїЅJoпїЅ N’diaye, compagnon de Bigeard en Indochine, est sans doute le SпїЅnпїЅgalais le plus connu dans le monde aprпїЅs Senghor. Ses concitoyens le chпїЅrissent pour son bagout, son phrasпїЅ de titi parisien, ses envolпїЅes dithyrambiques sur le passпїЅ du pays пїЅmartyrпїЅ. AprпїЅs la publication de l’article incriminпїЅ, le chercheur de l’IFAN, Abdoulaye Camara (пїЅJe ne suis pas rпїЅvisionniste, se dпїЅfend-il. Je n’ai pas fait la comptabilitпїЅ des esclavesпїЅ) a пїЅtпїЅ convoquпїЅ au ministпїЅre du. Tourisme. Car avant de toucher au symbole, c’est au fonds de commerce du SпїЅnпїЅgal qu’on a pu porter prпїЅjudice.

Alors que l’Unesco a lancпїЅ le projet d’une пїЅRoute de l’esclaveпїЅ, comme il existe une Route de la soie, certains pays africains cherchent пїЅ se positionner: BпїЅnin, Angola, Mozambique, etc. Pour certains, l’affaire de GorпїЅe tombait mal. Qu’ils se rassurent. Le mпїЅmorial des victimes de l’esclavage sera пїЅrigпїЅ d’ici l’an 2000. A Dakar et nulle part ailleurs. Photo à droite : touristes à la maison des esclaves.
FLORENCE DUARTE

Voir la page sur GorпїЅe
Le site perso intéressant sur Gorée : Le contenu vient de M. Boubacar Joseph Ndiaye, conservateur de la maison des esclaves (photo ci-dessous). La maison des esclaves est une étape indispensable durant votre visite de Gorée. L’entrée et la visite coûtent 500CFA (0,75€). Photo ci-contre, le ticket !
Le site de l’UNESCO qui permet une visite en image et en vidéo de la maison des esclaves

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page

  • par lazlil49 0 votes 14/10/2014 Г 15:50

Tu me casses les BURNES

qu’ils soient 1 million ou 500 esclaves ou bien un seul esclaves de passage Г GorГ©e, disons que s’en est trop pour l’humanitГ©, vendre son prochain comme du bГ©tail est un crime contre l’humanitГ©. Donnons Г l’Ile toute l’importance qu’elle mГ©rite.

il est evident que l’actuelle maison des esclaves a Г©tГ© concГ§ue pour le tourisme avec des explications et lГ©gendes plus ou moins variГ©es,je me suis laissГ© dire par un ancien qu’il n’y avait pas cette selection d’humains, ils etaient tous melangГ©s, et les chefs vendaient un maximum pour avoir pluseurs Г©pouses . ou est la vraie veritГ© ?

Maison des Esclaves de GorГ©e, SГ©nГ©gal

Maison des Esclaves

ГЋle de GorГ©e, SГ©nГ©gal

La Maison des Esclaves est un Г©difice historique situГ© sur l’Г®le de GorГ©e, tout prГЁs de Dakar au SГ©nГ©gal. Elle est situГ©e dans la rue Saint-Germain, sur le cГґtГ© est de l’île.

Le récit du « conservateur » Boubacar Joseph Ndiaye

Au fil des dГ©cennies, les rГ©cits du В« conservateur В» de la Maison des Esclaves, Boubacar Joseph Ndiaye, ont contribuГ© Г faire connaГ®tre ce lieu dans le monde entier. Cette maison aurait Г©tГ© la derniГЁre esclaverie en date Г GorГ©e. La premiГЁre remonterait Г 1536, construite par les Portugais, premiers EuropГ©ens Г fouler le sol de l’Г®le en 1444.

Au rez-de-chaussГ©e se trouvent les cellules des esclaves qui sont catГ©gorisГ©esВ : hommes, enfants, chambre de pesage, jeunes filles, inapte temporaire. Dans celles rГ©servГ©es aux hommes, faisant chacune 2,60 m sur 2,60 m, on mettait jusqu’à 15 Г 20 personnes, assis le dos contre le mur, des chaГ®nes les maintenant au cou et aux bras. L’effectif dans cette petite maison variait entre 150 Г 200 esclaves. L’attente de dГ©part durait parfois prГЁs de trois mois.

La porte du « voyage sans retour » serait l’endroit où les esclaves embarquaient vers les colonies.

Sous l’Г©gide de l’UNESCO, un timbre franГ§ais consacrГ© Г la Maison des Esclaves est Г©mis en 1980 dans la sГ©rie « Patrimoine mondialВ В».

A proximitГ©

PrГ©sentation

CARTOGRAPHIE DES LIEUX et ACTIONS D’HISTOIRE & DE MГ‰MOIRE

Ce site, créé par le CNMHE, a pour objectif de cartographier les lieux d’histoire et de mГ©moire liГ©s Г la traite et Г l’esclavage en France. Il est appelГ© Г comprendre Г©galement les sites du premier espace colonial franГ§ais, comme Saint-Domingue qui devint un Г©tat indГ©pendant en 1804 sous le nom d’HaГЇti, ou encore les implantations franГ§aises au SГ©nГ©gal avant la seconde abolition de l’esclavage de 1848.
Il permet ainsi de retrouver par région ou par ville des lieux (musées, monuments, lieux commémoratifs) et un agenda des événements (cérémonies officielles, événements culturels, actions associatives et contributions scientifiques), qui partout commémorent la mémoire de l’esclavage .
Ce site montre Г la fois que d’innombrables lieux liГ©s Г l’esclavage balisent l’espace franГ§ais et qu’un nombre important d’évГ©nements, d’actions et d’initiatives citoyennesВ y sont dГ©volus.

Un site Г l’initiative du CNMHE

COMITГ‰ NATIONAL POUR LA MГ‰MOIRE ET L’HISTOIRE DE L’ESCLAVAGE

MinistГЁre des outre-mer — 27 rue Oudinot — 75007 Paris

Источники:

http://www.planete-senegal.com/senegal/esclavage.php
http://www.esclavage-memoire.com/lieux-de-memoire/maison-des-esclaves-de-goree-senegal-98.html

Читать еще:  Кафедральный собор Св. Андрея, Россия - обзор
Ссылка на основную публикацию
Adblock
detector